Le festival Là! c'est de la Musique aura la chance d'accueillir, le vendredi 16 juillet à 21h30, une création de la Cie Rassegna qui nous conviera à un voyage immobile dans le temps et dans les circonvolutions des "loops" de platinage artistique.

Toujours en alerte sur les rémanences et les distorsions du temps, Bruno Allary poursuit son ambitieux triptyque musical à travers les âges avec son dernier opus Qui-vive !

Le directeur artistique de la Compagnie Rassegna — et compositeur associé au Théâtre Durance — embarque cette fois-ci un ensemble de chanteuses et musiciennes dans une aventure inouïe, où les pièces musicales du XVIIème siècle sont plongées dans un univers sonore à la sidérante modernité.

La musique baroque prend alors un relief inédit sous des flûtes à bec électrisées, des violes de gambe mises en tension, des basses continues scratchées sur des platines vinyles ou des boucles augmentées à partir des guitares électriques. Cette création questionne ainsi les notions d’ostinato et de « bruit » dans la musique, autant que la circularité du temps baroque. Une invitation dans un jeu de miroirs sonores à rester obstinément sur le Qui-vive !

Avec Bruno Allary (chant, guitares électrique et baroque), Carina Salvado (chant, percussions), Clémence Niclas (chant, flûte à bec), Nolwenn Le Guern (viole de gambe, luth, basse électrique), Isa L.Atipik (platinage artistique)..








Multi-instrumentiste, Alex a participé à des projets musicaux variés. Usant tous les genres, du métal au gnawa et du reggae au hiphop, il étudie le rythme sous toutes ses formes, à travers ses rencontres et ses voyages. Avec Balaphonik Sound System, il se lance dans son projet le plus personnel. Tout est produit en live dans la plus pure tradition du musicien troubadour.. Alex parcourt asphalte et sentiers de la rue à la scène avec sa carriole sound system. Des instruments traditionnels comme le balafon, le didgeridoo, la vielle à roue et autres guimbardes se mêlent aux machines, au bass synthé, et au beat box, le tout lié par un chant-dialecte et orchestré par la loop station. C’est une mixtape vivante, combinée à une dose d’improvisation, avec un langage universel. Alexandre a créé son propre mode d’expression, basé sur des onomatopées émotionnelles. Il explore les possibilités de la voix en tant qu’instrument et comme un véhicule des paysages intérieurs. Il crée son univers imprégné d’influences dub, reggae, électro, hiphop, aux sonorités à la fois contemporaines, traditionnelles et souvent ethniques. Il remixe dans un style unique les paysages sonores du monde et de la musique en pleine mutation. Dynamique et d’une insatiable créativité, Balaphonik Sound System fait danser les corps, ressource et rafraîchit les esprits… c'est tentant, et pour notre plus grand bien ce sera la douce médecine qu'il nous prodiguera le vendredi 16 juillet à 17h30 sur la Grande Scène de Là! c'est de la Musique.

Nouvel album : “Mother Earth Of All Gods”



À la découverte de ce groupe, je n'ai pu m’empêcher de penser au son des années 80, au raï, à Carte de séjour, au regretté Rachid Taha.

"Palerme, tout au bout de l’Europe, première ville du Maghreb".

Des chansons siciliennes revisitées façon funk, le tout à la manière des productions poreuses du raï ? C’est la promesse de CRIMI, nouveau projet du saxophoniste Julien Lesuisse. Élevé à Lyon, bercé des airs que fredonnait sa grand-mère sicilienne, son amour pour les musiques de la Méditerranée et notamment pour le raï a toujours habité son travail : vous l’avez d’ailleurs peut-être déjà aperçu sur scène au sein de Mazalda, le backing band de Sofiane Saïdi. Julien Lesuisse reprend toutes ces influences intimes sur un premier album avec CRIMI : Luci e Guai (Lumières et embrouilles), de la « soul sicilienne », selon ses mots. CRIMI y chante, dans le dialecte, la solitude des immigrés siciliens venus travailler dans le nord de l’Europe, mettant en lumière le lien évident entre les sensibilités trans-méditerranéennes, de Palerme à Oran. Des vibrations venues de Misirlou, électriseront Là! c'est de la Musique ce jeudi 15 juin à 21h30 quand CRIMI soufflera sous les étoiles une soul incisive comme le froid du nord et incarnera la mémoire d'une ère chaude comme le sirocco.

1er album de Crimi « Luci e guai » sortie avril 2021



NOUS SUIVRE

© 2023 par Festival de Musique. Créé avec Wix.com

  • Noir Facebook Icône
  • Noir Twitter Icon
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Icône YouTube